Consulsen-Lyon

Consulsen-Lyon

Consulsen-Lyon Infos

Vous informe utile au jour le jour. Bienvenue au Pays de la Téranga.

Le Président Macky Sall à la Tribune des Nations Unies

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Fri, September 22, 2017 22:27:05


MACKY SALL AU SOMMET SINO-AFRICAIN DE JOHANNESBURG

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Sat, December 05, 2015 12:04:39

Johannesburg, – Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, est arrivé ce jeudi vers 11 heures 30 (heure locale) à Johannesburg où il doit assister vendredi et samedi au 6e Sommet du Forum de coopération Chine-Afrique qui se tient pour la première fois sur le continent.

Le président Sall est accompagné, entre autres, de Awa Marie Coll-Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale. Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères, est déjà sur place, alors que le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, doit rejoindre la délégation sénégalaise.

Le 6e Forum Afrique –Chine se tient à partir de ce vendredi sur le thème : ‘’L’Afrique et la Chine avancent ensemble : une coopération gagnant-gagnant pour le développement commun’’.

Une vingtaine de chefs d’Etat africains, des chefs de gouvernement et des vices-premiers ministres seront aux côtés du N°1 chinois Xi Jinping pour marquer, pour la première fois sur le continent, les 15 ans de la création du Forum de la coopération sino-africaine.

Ce jeudi, un dîner sera organisé en l’honneur des chefs d’Etat et des délégations.

Vendredi, la cérémonie d’ouverture sera marquée par les allocutions de Xi Jinping, président de la République populaire de Chine, de Robert Mugabe, président du Zimbabwe et président en exercice de l’Union africaine (UA), de Ban Ki Moon, Secrétaire général de l’ONU, de Nkosana Dlamini Zuma, présidente de la Commission africaine et de Jacob Zuma, président de l’Afrique du Sud.

Il est prévu à 15h 40, heure locale, la cérémonie de clôture de la 5e conférence des entrepreneurs chinois et africains, évènement qui sera ponctué par les discours du président de l’Union des chambres africaines de commerce, d’industrie, d’agriculture et de métiers, du ministre Sud-africain du commerce et de l’Industrie, du ministre Chinois du commerce.

Un représentant des entrepreneurs chinois, un représentant des entrepreneurs africains, le président Zuma, les présidents en exercice des 5 organisations sous-régionales africaines et le président Xi Jinping prendront également la parole.

La journée du samedi est consacrée entre 9h 30 et 12h à la 1ère séance de la table-ronde du forum. Cette activité sera marquée par les allocutions des 25 chefs d’Etat et de délégation.

La 2e séance de la table-ronde du forum se tiendra entre 15h et 17h 30. Pour cette séance également, les chefs d’Etat et de délégation prendront la parole avant l’adoption de la déclaration et du Plan d’action de Johannesburg 2016-2018.

Ensuite le président Xi Jinping s’adressera à l’assistance avant Jacob Zuma qui prononcera le discours de clôture.

La Chine a renforcé sa présence sur le continent africain ces dernières années dans de nombreux domaines, devenant son plus grand partenaire commercial. L’Afrique est devenue de plus en plus importante pour les entreprises chinoises en matière d’investissements et de contrats d’ingénierie.

Lors d’une conférence de presse sur le sommet de Johannesburg, l’ambassadeur chinois au Sénégal, Zhang Xun, a souligné que son

pays est déterminé à aider l’Afrique à "réaliser son indépendance économique".

"La Chine, dotée d’atouts (…) tels que la finance, les technologies, les ressources humaines et les équipements, avec un bon rapport qualité-prix, a la ferme volonté politique d’aider l’Afrique à réaliser son indépendance économique", a t-il affirmé.

Les ambitions économiques des deux parties devraient les inciter à la coopération, a laissé entendre le diplomate chinois.

"Actuellement, la Chine et l’Afrique se trouvent respectivement à une nouvelle phase de développement. La Chine entre dans la phase de la restructuration économique et la montée en gamme industrielle, alors que les pays africains visent à accélérer l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture", a souligné Zhang Xu.

Selon lui, le sommet Chine-Afrique prévu en terre africaine, tandis que la première édition s’est déroulée en Chine, se tient cette année dans un "nouveau contexte" marquée par de "nouvelles mesures visant à améliorer la qualité et l’efficacité de la coopération sino-africaine".

Les deux parties feront "le bilan" de leur coopération et "des expériences acquises durant les 15 dernières années" de partenariat, a indiqué Zhang Xu.

"La Chine est prête à travailler avec les pays africains pour faire du sommet de Johannesburg une rencontre historique, qui permettra de renforcer l’unité entre [l’Empire du Milieu] et l’Afrique", a-t-il assuré.

‘’La Chine et l’Afrique se trouvent respectivement dans une nouvelle phase de développement. La Chine entre dans une phase de restructuration économique et la montée en gamme industrielle alors que les pays africains visent à accélérer l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture’’, a-t-il déclaré.Le sommet de Johannesburg fera le bilan des 15 dernières années, selon le diplomate, assurant que de nouvelles initiatives seront annoncées.

Lors de sa conférence de presse, Zhang Xun a relevé que jusqu’en septembre 2015, la coopération chinoise a réalisé sur le continent africain 5675 kilomètres de chemins de fer, 4506 kilomètres de routes, 18 grands ports, plus de 200 écoles primaires et secondaires.

OID/ASG

Sommet Afrique-Chine de Johannesburg : « Un jalon historique », selon Zhang Xun

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Wed, November 25, 2015 12:45:35

Lors d’une conférence de presse tenue à l’ambassade de Chine, à Dakar, pour présenter le prochain sommet de Johannesburg pour la tenue du Forum sur la coopération sino-africaine qui aura lieu du 04 au 5 décembre prochain, Zhang Xun, ambassadeur de Chine au Sénégal a estimé que la Chine et l’Afrique ont une opportunité historique pour approfondir davantage leur coopération.
Pour Zhang Xun, ce sommet marquera, sans doute, un jalon historique dans les relations sino-africaines. « La Chine et l’Afrique se trouvent respectivement à une nouvelle phase de développement. La Chine entre dans la phase de la restructuration économique et la montée en gamme industrielle alors que les pays africains visent à accélérer l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture », a déclaré le diplomate. Il a soutenu que son pays, doté d’atouts sur le plan financier, technologique, en ressources humaines, en équipement, avec un bon rapport qualité-prix, a la ferme volonté d’assister « l’Afrique à réaliser son indépendance économique et un développent autonome et durable ». Le sommet de Johannesburg aura pour thème : « l’Afrique et la Chine avancent ensemble : une coopération gagnant-gagnant pour le développement commun ».

Une coopération dynamique
Cette rencontre sera également une occasion de faire le bilan de la coopération et des expériences acquises durant les 15 dernières années depuis la création du forum en 2000. En outre, de nouvelles mesures visant à améliorer la qualité et l’efficacité de la coopération sino-africaine seront adoptées. « Cela favorisera la transformation et la montée en gamme de cette coopération dans tous les domaines », a indiqué l’ambassadeur de chine au Sénégal.
Il a déclaré que la Chine est prête à travailler avec les pays africains pour faire du sommet de Johannesburg une rencontre historique qui permettra de renforcer l’unité entre la Chine et l’Afrique. Dans ce sens, des rencontres de dialogue sont prévues entre dirigeants africains et chinois, avec les représentants des secteurs de l’industrie, du commerce ainsi que des expositions sur l’industrie sino-africaine à travers des fabrications d’équipements ainsi que des expositions sur les résultats des 15 ans du forum entre les deux parties.
Revenant sur quelques réalisations enregistrées dans cette coopération, Zhang Xun a rappelé que jusqu’en septembre 2015, 5675 kilomètres de chemin de fer ont été réalisés, 4506 kilomètres de routes construits, 18 grands ports, plus de 200 écoles primaires et secondaires. Dans le domaine des activités commerciales, il a évalué le montant à 327 milliards de dollars pour l’année dernière. Interpellé sur le transfert de technologie qui fait défaut dans les relations de coopération avec la Chine, M. Zhang Xun a fait comprendre que cela est dû aux barrières linguistiques. Pour y faire face et améliorer la situation, « nous avons augmenté les bourses des techniciens africains pour leur formation en Chine, soit 10 000 boursiers africains/an» a-t-il fait savoir ajoutant que même les entreprises doivent aussi assurer la gestion, la formation. « La Chine est ouverte sur tous les mécanismes de coopération. Notre objectif fondamental, c’est de développer notre coopération, c’est d’aboutir à un développement commun entre nos pays. Le forum sur la coopération sino-africaine après 15 ans, a obtenu des résultats tangibles, concrets et substantiels», a soutenu le diplomate.

Amadou DIOP



Macky Sall au Sommet d’Antalya : Le G20 appelé à s’engager sur les projets du Nepad

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Wed, November 18, 2015 11:26:32

Le président Macky Sall a mis l’accent de sa participation au sommet du G20 sur les projets d’infrastructures du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), en invitant les membres de ce groupe à soutenir les mécanismes de financements pouvant permettre de les réaliser.

Il a rappelé que le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) du NEPAD a identifié en juin 2014, à Dakar, 16 projets (routes, électricité, etc.) qu’il veut mettre en œuvre, dans la politique de développement économique du continent.
« J’attire l’attention du sommet sur les mécanismes de financement innovants que la Banque africaine de développement a lancés » pour financer ces infrastructures, a-t-il dit aux dirigeants du G20, lors d’un « déjeuner de travail » sur « le développement et les changements climatiques », au premier jour du sommet, dimanche, à Antalya, dans le sud de la Turquie.
« Nous souhaitons que le G20 s’engage sur cet agenda », a poursuivi Macky Sall, en parlant au nom du programme continental de développement économique, qu’il dirige.
« L’investissement dans les infrastructures est fondamental », a insisté le président sénégalais, l’un des trois chefs d’Etat africains participant au 10e sommet du G20, avec Jacob Zuma de l’Afrique du Sud et Robert Mugabe du Zimbabwe.
Il a ajouté, en s’adressant aux dirigeants du groupe des Vingt, et aux deux autres représentants de l’Afrique : « Nos priorités portent sur le renforcement des capacités de préparation des projets, la mise en œuvre d’un environnement favorable et le développement des partenariats public-privé. »
Le président sud-africain participe au sommet en tant que chef d’Etat d’un pays faisant partie du G20, le seul membre d’Afrique.
Robert Mugabe est invité au sommet en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine.

(APS)



Burkina Faso: Un bon Consensus signé Macky Sall

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Tue, September 22, 2015 13:55:04
Burkina Faso: Après une longue discussion avec les différents acteurs, un projet d'accord politique de sortie de crise a été élaboré ce dimanche à Ouagadougou. Il s'agit de restaurer le Président Michel Kafando, amnistier les putschistes, libérer toutes les personnes détenues suite aux événements, le maintien du processus électoral qui aura lieu le 22 novembre 2015, le non exclu des candidats pro-Compaoré à ces élections.
Le projet sera soumis ce mardi lors d'un Sommet extraordinaire de la CEDEAO qui aura lieu au Nigeria.

Burkina Faso: Le Président Macky Sall à la recherche d'un meilleur consensus

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Fri, September 18, 2015 23:30:12

Le Président Macky Sall est arrivé ce vendredi 18 septembre 2015 à 12 h 40 Gmt à Ouagadougou. En sa qualité de Président de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Cedeao, le Président Macky Sall va rencontrer les principaux acteurs politiques burkinabé.
Il est à noter que juste avant l'arrivée du Président Macky Sall, le Burkina Faso a procédé à la réouverture de ses frontières terrestres et aériennes.
Par ailleurs le Président Kafando a pu rejoindre son domicile.
Le Président Macky Sall a été accueilli à l'aéroport par le Général Diendéré avec qui il s'est entretenu au salon d'honneur de l'aéroport de Ouagadougou.

Le Président Macky Sall s'est ensuite installé à l'hôtel Laico de Ouagadougou où il a longuement echangé avec le Président Yayi Boni du Bénin.

Il est prévu, dans la journée, une série d'échanges avec toutes les parties prenantes de la crise au Burkina Faso en vue de trouver des solutions de sortie de crise qui permettront de relancer le processus de transition.

Déjà le Président Macky Sall rencontre en ce moment des personnalités politiques et sociales du Burkina Faso, notamment Monseigneur Paul Ouedraogo, Président de la Commission nationale de réconciliation, Monsieur Jean-Baptiste Ouedraogo, ancien Chef d'Etat burkinabé, le Général Zagré Pingrenoma, chef d'Etat Major Général des Armées, le Colonel Alassan Moné, Secrétaire Général du ministère de la Défense.

Zac



Ambassadeurs et PME découvrent les joies du « speed dating »

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Wed, August 26, 2015 14:05:09

Même la diplomatie se met aux rencontres express, chères aux agences matrimoniales et aux start-up. Le premier « speed dating » organisé par le Quai d’Orsay a permis mardi 25 août à 500 patrons de PME de discuter en tête-à-tête avec 169 ambassadeurs de France revenus des quatre coins de la planète. La manifestation s’est tenue à Paris, dans le 15e arrondissement, dans des anciens ateliers de l’Imprimerie nationale transformés pour l’occasion en ruche bourdonnante.

La fine fleur de la diplomatie française avait beau se presser là, l’exercice n’avait rien de mondain. Alignés sagement en rangées derrière leur petite table en formica, avec une pancarte portant le nom du pays où ils sont en poste, la Norvège entre la Nouvelle-Zélande et le Nigeria, les ambassadeurs se sont fait passer sur le gril par des patrons venus parler business.

« J’ai eu des noms, des idées »

Pari tenu. « Je ne suis pas mécontent », a concédé Christian Poinsot, PDG d’Icare, une PME experte en matière de contamination, qui avait fait le déplacement de Clermont-Ferrand afin d’échanger avec les ambassadeurs de France auprès de la Suisse et du Brésil. « C’est très concret », lâche Philippe Guillot-Chêne, à la tête d’une autre PME dans le domaine de la santé, ravi de son contact avec « Mme Brunei ».

Ce bal minuté de quelque 1 700 rendez-vous, quinze minutes maximum chacun, interrompus par des sonneries stridentes, s’est prolongé toute l’après-midi. « Il va falloir faire votre petite affaire rapidement », avait prévenu, en ouvrant la séance, Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères à l’origine de cette initiative, qui s’inscrit dans sa stratégie de diplomatie économique.

« J’ai eu des noms, des idées » : Charlotte Bruel, la patronne des Bateaux-Mouches, a eu, elle, la chance de décrocher le premier créneau avec le gagnant de l’Eurovision du jour, Maurice Gourdault-Montagne, l’ambassadeur de France en Chine, le plus sollicité avec 150 demandes de rendez-vous, pour 13 possibles seulement. Pour le reste, la zone la plus demandée par les PME a été l’Afrique subsaharienne.

Les ambassadeurs, eux aussi, se montraient satisfaits de ces échanges. « Cela m’a permis de voir des entreprises qui étaient déjà implantées en Arabie saoudite mais qui pouvaient faire face à un blocage. Quand on est sur place, on connaît les rouages et on peut donner un coup de main », témoigne, de son côté, Bertrand Besancenot, l’ambassadeur à Riyad, « mais j’ai répondu aussi aux questions de ceux qui s’interrogeaient sur le pays, comme cette chef d’entreprise qui se demandait si c’était un obstacle d’être une femme pour faire des affaires en Arabie saoudite ».

"Les enfants et les familles de Grèce ont faim. Aidez-les !". C'est le cri d'alarme que pousse le Secours populaire français.

International_ActuPosted by Consulsen-Lyon Thu, July 16, 2015 14:11:55

L’association qui lutte depuis 70 ans contre la misère et la pauvreté rappelle que dès les années 1960, ses bénévoles avaient déjà apporté leur soutien au peuple grec, alors aux prises avec le régime des colonels. "Aujourd’hui, les enfants et les familles grecs connaissent encore l’horreur de la faim, du manque total de moyens", rappelle le Secours populaire qui veut mobiliser les efforts de tous en faveur d’un pays victime de l’austérité. Ce que nous explique Julien Lauprêtre le président de l’association.

Des collectes de produits alimentaires devraient être organisées auprès des grandes surfaces et des producteurs. Cet été, une délégation d’enfants grecs est invitée par le Secours populaire dans le cadre de son opération village d’enfants "copains du monde". Ils se réuniront au pied de la tour Eiffel le mercredi 19 août avec d’autres enfants de 70 pays.



Next »